Le suicide en question

J'ai lu un billet de blog paru sur lemonde.fr au sujet d'élèves de 3ème auxquels un professeur leur a demandé d'imaginer leur suicide. Et cela a créé l'indignation parmi les parents d'élèves, alors que ces derniers l'ont pris pour un simple exercice d'écriture. Dans les faits, le vrai problème est que ce sujet n'a pas été accompagné d'une sensibilisation au suicide, pourtant deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans.


"Vous venez d'avoir 18 ans. Vous avez décidé d'en finir avec la vie. Votre décision semble irrévocable. Vous décidez dans un dernier élan de livrer les raisons de votre geste. En dressant votre autoportrait, vous décrivez tout le dégoût que vous avez de vous-même. Votre texte retracera quelques événements de votre vie à l'origine de ce sentiment."


Dans l'absolu, si cet exercice avait été proposé dans le cadre un atelier de prévention au suicide, il aurait pu être intéressant. À un détail près : "vous décrivez tout le dégoût que vous avez de vous-même".


Le professeur, dans sa formulation, exclut ici toute autre forme de souffrance psychique et/ou physique. Ce qui signifie que les élèves n'étaient pas tout à fait libres d'exprimer leurs éventuelles réels sentiments.


De mon point de vue, l'exercice d'écriture et de projection est un bon outil pour désamorcer certaines situations, mais pour cela, encore faudrait-il qu'il soit supervisé par un·e pédopsychiatre.


À l'adolescence, le suicide peut être imaginé comme romantique ou faisant partie de la "crise existentielle" qui l'accompagne. Ce ne sont cependant qu'une minorité des cas. Beaucoup d'adultes oublient trop souvent que la société hyper-connectée actuelle pressurise la jeunesse à un point tel que celle-ci se retrouve confrontée à des problèmes bien réels et non imaginaires.



Pour aller plus loi :

Le suicide chez les adolescents

Le Portail de la prévention du suicide

  • julie on twitter
  • julie on instagram
  • julie on facebook
  • julie on pinterest
  • julie on twitch
  • julie on spotify
  • julie on curiouscat

AGITACTION © 2020 by julie perrin

logo AGITACTION